Max Tetar dévie du style graffiti à une peinture plus intime faisant appel à l’écriture automatique.

 

Du hasard et de son inconscient jaillissent motifs, symboles, signes qui remplissent ou créent du vide, au gré de leur désir. « Ce n’est pas une nouvelle forme d’alphabet avec un début et une fin. J’essaie au contraire d’évoquer une idée d’infini, je peux d’ailleurs exploiter mes motifs de façon illimitée. »

 

Une larme, un œil, une arête de poisson… quelques symboles résistent et reviennent de façon récurrente au détour d’un ballet de traits, de points, de ronds. Magnétiques, insaisissables… et pourtant si familières : les arabesques de Max Tetar s’entrelacent dans un labyrinthe graphique déroutant.

max tetar fresque vitrine
max tetar fresque
max tetar fresque
max tetar fresque
max tetar fresque
max tetar fresque
max tetar fresque
max tetar fresque
max tetar croquis

  Max Tetar